Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pro Marine semi-rigide met le cap sur le marché méditerranéen

Publié le par Jean-Marc Schalk

Le chantier naval d'Auray Pro Marine sera présent au salon nautique de Düsseldorf, du 21 au 29 janvier 2017, avec son semi-rigide, l'Helios 25. Un modèle haut de gamme orienté détente.

« Une trentaine de bateaux par an»

En 24 ans d'existence, le chantier naval Pro Marine s'est forgé un nom sur le marché des semi-rigides sportifs et robustes, avec sa gamme Manta. Depuis cet automne, l'entreprise alréenne part aussi à la conquête d'un autre marché, toujours dans le semi-rigide : elle a sorti l'Helios 25, bateau haut de gamme de 7,58 m hors tout (6,99 m pour la coque), orienté détente et soleil. Il sera présenté du 21 au 29 janvier au salon nautique de Düsseldorf.

L'Helios 25 a été dévoilé fin 2016 au salon nautique de Paris. Il a connu un franc succès. « Nous en avons vendu douze, sur un total de vingt bateaux vendus, Manta compris. C'est notre meilleur salon depuis plusieurs années », se réjouit Dominique Le Bohec, dirigeant et créateur de l'entreprise. Cette dernière est une filiale de Ouest composites (8,4 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont un million pour Pro Marine). Elle partage les mêmes locaux, où oeuvrent 93 salariés. 15 % d'entre eux travaillent pour le naval, Pro Marine et grosses pièces en infusion pour Jeanneau.

Dominique Le Bohec, dirigeant de Pro Marine et Ouest composites, et Frédéric Buléon, commercial devant l'Helios 25. |

L'export en vue

Depuis dix ans, la maison mère a fortement investi dans les outils industriels numériques. Elle a surmonté la crise, pour aller de l'avant. « En 2016, nous avons embauché trente personnes. » Le nouveau bateau conçu par Pro Marine s'inscrit dans cette dynamique. Avec un mot d'ordre : « Le qualitatif. » L'objectif : « Étendre nos marchés, en visant la Méditerranée et l'export. »

Comme la série Manta, l'Helios 25 est fabriqué à Auray. La version de base est accessible entre 40 000 et 55 000 € (sans moteur), taxes comprises.

Créé en 1993, Pro Marine a fait ses premiers milles « dans les bateaux militaires », puis s'est orienté vers « la plaisance et le professionnel ». La PME développe maintenant « une gamme de semi-rigides, de 5,50 à 8 m », déclinée en plaisance ou professionnel (bateaux de plongée par exemple). L'an dernier, elle a ainsi fourni une unité aux sapeurs-pompiers du Morbihan. « Nous construisons une trentaine de bateaux par an. »

Spacieux, l'Helios 25 propose « un équipement loisir haut de gamme : bains de soleil avant et arrière, cuisine... » L'ADN de la société reste : « Une carène très marine, très sécurisée. » Sur les douze Helios 25 vendus à Paris, sept ont été acquis par des Bretons. Les autres prendront la direction de la Méditerranée. « On intéresse des concessionnaires du Sud », se réjouit Frédéric Buléon, commercial de Pro Marine. Qui observe  : « Avec l'Helios 25, on passe un cap. » 

Commenter cet article