Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

98 Inflatable Rescue Boat (IRB) 385 pour la SNSM

Publié le par Jean-Marc Schalk

98 Inflatable Rescue Boat (IRB) 385 pour la SNSM

Remise Officielle 98 Inflatable Rescue Boat (IRB) 385 à la SNSM 1 er décembre 2014 à Mer (41)

L’IRB 385 de la SNSM


La SNSM utilisait depuis plusieurs années pour la formation de ses Nageurs Sauveteurs des embarcations pneumatiques conçues et développées à l’origine pour le marché de la plaisance. Ces embarcations, simples et robustes, n’étaient pas spécifiquement adaptées à notre activité de sauvetage en mer.

Le Centre de Formation et d’Intervention de Limoges a été le premier à acquérir un petit
pneumatique, fabriqué en Nouvelle-Zélande et utilisé par les sauveteurs Australiens et NéoZélandais.


Cet IRB (Inflatable Rescue Boat), conçu expressément pour le sauvetage côtier, est
particulièrement maniable dans les vagues.


La SNSM a décidé de développer son propre bateau, afin que celui-ci réponde plus parfaitement encore à ses exigences.

Aujourd’hui, grâce au mécénat du Groupe Total, et après deux années de développement en étroite collaboration avec le chantier naval français SILLINGER, la SNSM a mis au point l’IRB 385. Cette nouvelle embarcation équipera les 32 Centres de formation et d’intervention dès le 1er décembre prochain.


L’IRB 385 est un bateau léger (79Kgs), facile à mettre en œuvre par deux personnes. Il comporte de nombreux accessoires pour le sauvetage : support pour accrocher une bouée-tube, cale-pieds, « vide-vite » permettant une évacuation très rapide de l’eau. Le plancher, fabriqué d’un seul tenant, est recouvert d’une mousse EVA permettant de limiter les risques de blessure et d’amortir les chocs.


Le moteur de 25CV permettant d’atteindre une vitesse de 21 nœuds, a également subi des modifications afin d’améliorer la sécurité des sauveteurs, comme celle des baigneurs, grâce à l’installation d’un pare-hélice recouvrant l’hélice en inox.



VOIR EN DETAIL LE BATEAU Rescue Boat (IRB) 38

Commenter cet article