Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite du jugement ... Plaisancier mort à Groix. Le pilote du semi-rigide devant le tribunal

Publié le par Jean-Marc Schalk

Dans son délibéré, le tribunal correctionnel de Lorient n’a pas prononcé, ce lundi, la confiscation du semi-rigide. Pour le reste, il a suivi les réquisitions du parquet en prononçant une peine de douze mois de prison avec sursis à l’encontre du Rennais, âgé de 48 ans, à l’origine de la collision qui avait coûté la vie à un Caudanais de 66 ans. Il devra en outre verser plus de 137.000 € de dommages et intérêts à la femme et aux enfants de la victime.
 

Le pilote d’un semi-rigide, dont la collision avec un voilier en août 2012 avait causé la mort d’un plaisancier, a comparu ce lundi devant le tribunal de Lorient.

Le 11 août 2012, un semi-rigide a percuté un pêche promenade à moins de trois miles nautiques de la pointe des Chats, à Groix (Morbihan).

Alors que son puissant semi-rigide était sur pilote automatique, le marin de 48 ans avait entrepris la réparation de la porte de sa cabine.

Percuté par l’ancre

« J’ai été interrompu par le cri de ma coéquipière. Quand je me suis relevé, j’avais déjà percuté le voilier », a expliqué le pilote rennais hier au tribunal de Lorient, devant lequel il comparaissait pour homicide involontaire.

Le plaisancier, un retraité de Caudan âgé de 66 ans, avait été mortellement blessé par l’ancre du bateau à moteur.

« Faute impardonnable »

A l’audience, le quadragénaire a admis « une faute impardonnable », un défaut de veille qui a conduit à la collision.

La procureure adjointe de Lorient a requis dix à douze mois de prison avec sursis et la confiscation du semi-rigide.

Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 15 décembre 2014 prochain.

JUGEMENT

Dans son délibéré, le tribunal correctionnel de Lorient n’a pas prononcé, ce lundi, la confiscation du semi-rigide. Pour le reste, il a suivi les réquisitions du parquet en prononçant une peine de douze mois de prison avec sursis à l’encontre du Rennais, âgé de 48 ans, à l’origine de la collision qui avait coûté la vie à un Caudanais de 66 ans. Il devra en outre verser plus de 137.000 € de dommages et intérêts à la femme et aux enfants de la victime.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/caudan/collision-mortelle-en-mer-un-plaisancier-condamne-15-12-2014-10463100.php

source

Commenter cet article