Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un septuagénaire blessé par une hélice au large d'Agosta

Publié le

Un septuagénaire, tombé à l'eau après un choc, a été blessé au dos par les hélices du semi-rigide qui venait de percuter son embarcation

En saison estivale, les sorties en mer riment avec loisir. Pourtant, naviguer est tout sauf un jeu d'enfant.

En témoigne l'accident qui s'est produit hier matin, au large de la plage d'Agosta, sur la rive sud du golfe d'Ajaccio. Un septuagénaire, tombé à l'eau après un choc, a été blessé au dos par les hélices du semi-rigide qui venait de percuter son embarcation.

« Les blessures sont très sérieuses, son pronostic n'est tout de même pas engagé », rassurait les secouristes hier soir. Un télescopage aussi spectaculaire que grave. Une enquête pour « blessures involontaires », a été ouverte, confirmait hier soir le parquet. Elle a été confiée aux gendarmes.

À l'origine du choc et du sauvetage

La victime, originaire de Porticcio, se trouvait à bord d'un bateau pneumatique de trois mètres, une seconde personne était présente. Alors que les deux passagers ramaient, un semi-rigide avec cinq personnes à son bord les a heurtés. « Les vacanciers auraient tenté de rejoindre le rivage assez rapidement à la suite d'un incident »,semble évoquer un enquêteur. « Je n'ai rien vu », aurait précisé le conducteur du semi-rigide. Mais les réflexes qui ont suivi ont été déterminants. Après le choc, les vacanciers ont rapidement récupéré les deux personnes à l'eau pour les ramener sur le sable afin qu'elles puissent être soignées.

« Lorsque nous sommes arrivés, la victime avait déjà été prise en charge par les pompiers ainsi que le médecin du Samu. Elle était consciente et les saignements étaient moins importants », relate un gendarme.

« Blessures involontaires »

Hier, le parquet confirmait que l'enquête « n'en est qu'à ses débuts. Dans la mesure où le bateau pneumatique se trouvait quasiment à l'arrêt, il s'agirait d'un choc provoqué par le semi-rigide. Mais les circonstances de l'accident ne peuvent être établies à ce jour ».

Le choc a-t-il eu lieu dans la bande des 300 mètres ? Quel était le sens de navigation des deux embarcations ? La vitesse ? Si pour l'heure peu d'éléments sont confirmés, l'enquête menée par les gendarmes permettra sans doute d'y voir plus clair. « Les témoignages seront déterminants », jugent-ils.

L'importance du respect des règles et la prudence ne peuvent qu'être rappelées en ces circonstances.

Source CORSE MATIN

Le danger des hélices de bateaux ...prudence !

Commenter cet article